Rechercher

Décompression vertébrale & inversions

Mis à jour : 5 août 2019


Les douleurs aux dos n’épargnent personne, elles sont dues à de multiples facteurs qui entraînent, dans la majorité des cas, un tassement vertébral :


- Le tout premier est le phénomène de déshydratation au niveau des disques intervertébraux qui est le processus naturel du vieillissement. Dès les 1O premières années de notre vie, la vascularisation externe du disque intervertébral disparaît, laissant l’approvisionnement sanguin se faire que par l’intérieur de la colonne vertébrale. Plus le noyau discal est vascularisé, c’est à dire nourrit par le sang, plus il est hydraté et fonctionne correctement. Cette perte de vascularisation va induire la déshydratation du disque et l’assèchement du noyau qui ne pourra plus supporter les charges du corps.


- Notre mode de vie va, également, plus ou moins accélérer ce vieillissement naturel du disque intervertébral.Toutes nos mauvaises postures depuis l’enfance, les traumatismes dûs aux chocs accidentels, mais aussi par la répétition d’efforts et d’impacts au sol, vont amplifier ce phénomène.


- Les sportifs sont aussi concernés par la pression qu’ils exercent sur leur colonne vertébrale à travers les entraînements avec charges lourdes, les impulsions répétées, les sauts et les réceptions. La fatigue accumulée est également un facteur qui accentue la dégénérescence du disque intervertébral.




La solution naturelle, pour soulager les douleurs et ralentir l’usure des disques, est de recréer de l’espace entre les vertèbres en réalisant des exercices de décompression et de renforcer toute la musculature profonde pour maintenir une posture appropriée.


L’Aerial yoga répond à ce premier besoin à travers les postures d’inversion. La décompression se fait à l’aide du placement du tissu qui va envelopper les hanches ou les épaules selon où nous souhaitons cibler notre attention. Le poids du corps, par l’attraction terrestre, va induire l’allongement des tissus musculaires autour de la colonne vertébrale. Ceci va engendrer la réduction du phénomène de tassement sur les disques intervertébraux et les nerfs.


En ce qui concerne le deuxième besoin, les exercices en Aerial yoga demandent une exigence posturale dont découle naturellement le renforcement des muscles associés. Cette prise de conscience de notre posture, surtout lorsqu’on est suspendu dans les airs, emmène un ancrage immédiat, car le seul repère pour ne pas se disloquer est ce puissant maintien des muscles posturaux.


La posture inversée a d’autres bénéfices :


- Le sang stagnant dans les membres inférieurs et l’abdomen va être drainé vers le coeur, les poumons et le cerveau, ce qui va engendrer un meilleur échange gazeux et ramener de l’air non vicié dans tous les tissus. Son action est détoxifiante.


- La circulation lymphatique, stimulée, va booster le système immunitaire.


- Tous les organes vont cesser de comprimer la musculature profonde du bassin et libérer les importantes tensions dans cette zone.


- Cela va induire également un relâchement du diaphragme.


- Le rythme cardiaque et la respiration vont ralentir ce qui emmène à un apaisement physique .


- L’afflux de sang vers l’hypophyse, chef d’orchestre du système endocrinien, va lui permettre d’agir avec efficacité. Cette glande influe sur toute notre personnalité, nos processus de pensée et nos actions physiques.


- Au niveau des émotions, la posture inversée est une perte de repère, elle nous pousse à lâcher-prise sur nos accroches mentales et à se libérer des émotions liées à cette peur du changement d’état: elle nous permet de voir les choses sous un autre angle de vision.


- L’anxiété, le stress et la névrose diminuent.





Le toucher du tissu en Aerial Yoga est d’une grande importance. Ce sens relié à notre système nerveux est éveillé à la naissance et nous permet d’explorer le monde. Le fait de toucher nous permet de faire la différence entre la réalité et l’imaginaire. Sentir son corps, sa peau, sa respiration à travers ce sens nous incarne complètement dans cette existence, il est le lien avec l’extérieur.

À chaque fin de séance, les pratiquants se sentent joyeux avec une belle libération au niveau du coeur. Cette sensation est aussi due au toucher du tissu qui va presser et envelopper le corps durant toute la séance. C’est un massage profond que nous nous offrons et qui ouvre des portes qu’on ne saurait soupçonner .


En yoga, le sens du toucher est en rapport avec le centre énergétique du coeur. Celui-ci est relié à la respiration, le poumon, la peau mais il est également le centre d’énergie des vents, de l’air, le siège du Vayu prana …

J’aime cette phrase : «Celui qui nous touche parle à notre coeur». Un bref contact suffit à chasser un sentiment d’insécurité parfois profondément enraciné. Le côté agréable du toucher , libère de l’ocytocine par notre organisme. Cette hormone est aussi appelée, hormone du lien ou de l’amour, elle renforce la confiance et apaise les résistances.


Ainsi, s’enrouler dans le tissu, tantôt caresse , tantôt pression, jusqu’à s’allonger complètement dans un cocon recouvrant tout notre corps, emmène un profond sentiment d’amour et de sécurité. Ce qui est merveilleux à travers l’Aerial yoga, c’est qu’il est donné par soi-même pour soi-même.


Cette pratique est issue du coeur « Anahata ». Elle y explore toutes ses qualités : le mouvement aérien qui ne peut se faire qu’avec un profond ancrage, le sentiment d’existence et d’amour grâce à l’enveloppement du tissu, le Pranayama dans sa forme manifestée, l’ouverture et l’expansion du coeur, l’espace articulaire, l’apaisement mental et émotionnel… C’est un véritable envol vers notre liberté intérieure.


Delattre Mélissa


#aerialyoga #aerialvinyasayoga #yoga

0 vue